REPORTAGE : LES FRANÇAIS GÉNÉREUX, ASSUMENT LEUR ÉGOÏSME

michelangelo-71282_1280

« Je ne donne pas car je suis sans doute un peu égoïste », Christophe, 41 ans, chauffeur SNCF, l’assume pleinement. Aujourd’hui, en France, 40% des français refusent de donner à des associations caritatives. Pourtant, les chiffres ne mentent pas, une augmentation des dons, a été constatée en 2015.

Selon une enquête publiée ce lundi 21 novembre, les français accordent de plus en plus de temps et d’argent pour les associations. Si certains secteurs restent en repli, tous, ont profité de cette nette augmentation. Les donateurs les plus généreux résident en Ile – de – France avec 36% des dons récoltés. Si certains dons sont déductibles des impôts, le nombre de donateur n’a pas pour autant augmenté. On constate seulement une hausse du montant du don.

«Je comprends que certains ne donnent pas.» Laurine, 17 ans, est en première année à la Sorbonne.

« J’ai déjà donné à des associations et j’y ai déjà participé par exemple au restos du cœur où j’ai été bénévole. Personnellement il y a des causes qui vont me tenir plus à cœur que d’autre comme par exemple la protection des animaux, la nature, l’écologie que je trouve importantes. D’après moi le Secours populaire et les restos du cœur sont des associations pour lesquelles on peut donner de l’argent ou bien participer. En revanche, tout le monde n’a pa le temps, l’agent ou la confiance nécessaire pour participer à des associations. »

homeless-man-833017_1280-copie

«Je donnerais à celle qui m’a aidé quand j’étais dans la merde. »Jacques-Laurent, 63 ans est SDF depuis 8 ans.

« Donner de l’argent aux associations c’est pas mal, j’en sais quelque chose, elles m’ont aidé quand j’étais au plus mal. Mais avant de donner il faut bien se renseigner sur l’association. Il faut simplement savoir à quelle association on donne. Mais si ça ne sert qu’à  se libérer la tête ou se donner une tranquillité d’esprit, ce n’est pas suffisant. Il faut donner de son temps et de son coeur. D’après moi il faut donner des dons à l’association qui vous représente le mieux. Pour le moment je profite des dons, mais Dans mon cas c’est difficile de faire des dons en revanche, je profite des dons »

«Il faut plus de transparence dans les dons.»Caroline,  29 ans est commerciale dans le tabac.

« Pour être franche non je ne fais pas de dons dans des associations, parce que je n’en ai pas les moyens. Si aujourd’hui j’avais les moyens de donner, je donnerais à une association pour la recherche contre le cancer parce que j’ai récemment perdu un proche à cause de cette maladie. Je pense qu’il faut faire confiance aux associations, même si l’on n’est jamais sûr à 100%. »

teddy-562960_1920-copie


Camille Carrara & Jessica Mohammedi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *