La masturbation architecturale à Dubaï

La masturbation architecturale à Dubaï

Tour Burj Khalifa (828 m), actuellement la plus haute au monde. Dubaï, 2009.
Tour Burj Khalifa (828 m), actuellement la plus haute au monde. Dubaï, 2009.

Dubaï a lancé la construction de la tour la plus haute du monde

Dépassant Burj Khalifa, le plus haut gratte-ciel du monde qui culmine à 838 mètres dans cet émirat du Golfe, le nouvel édifice « sera la tour la plus haute du monde en 2020 », année de l’Exposition universelle qui se tiendra à Dubaï, selon le communiqué publié à l’occasion. Le géant immobilier Emaar, à l’origine de l’initiative, avait estimé un coût de construction à environ un milliard de dollars (900 millions d’euros). Conçue par l’architecte hispano-suisse Santiago Calatrava Valls, la tour, arrimée au sol par des câbles, sera dotée d’une plateforme d’observation, en plus de 18 à 20 étages qui accueilleront des restaurants et des hôtels et évoquera par sa structure la forme d’un minaret.

10/10/2016

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *