Front National: les virtuoses du trompe-l’oeil

Le Front National ou l’art de retourner sa veste misogynie

Ah la misogynie chez le Front National, une bonne vieille tradition. Et il ne le cache pas, enfin, habituellement. Ses élus s’étaient même opposés à plusieurs reprises aux textes du Parlement européen sur l’amélioration de l’égalité entre hommes et femmes ou la loi santé pour renforcer le droit à l’avortement… Donc c’est pas nouveau.

misogynie

Mais vu le scandal déclenché en 2012 par les propos de Marine Le Pen qualifiant certains IVG d’ « avortements de confort » , la présidente opte désormais pour une position plus souple, affirmant dans les interviews qu’elle ne toucherait pas au droit des femmes de posséder leur corps. C’est surtout qu’elle préfère noyer le poisson avec un programme qui tout d’un coup tait la position du FN à ce sujet, semant un trouble par omission. Un trouble favorable à l’obtention des voix d’une classe populaire française pour qui le droit à l’avortement, c’est un peu comme le droit de vote: on n’y touche pas. Une belle quenelle en perspective, un double jeu purement stratégique et électoral. On t’explique…

Lire la suite ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *