6506023537_71890ef7fe_b

Marché de Noël de la Défense: les fêtes sous haute sécurité

Initialement prévue pour le jeudi 19 Novembre, l’ouverture du marché de Noël de la Défense a été retardée à la suite des attentats du 13 novembre. Le lancement de la 21ème édition du plus grand marché de Noël d’Ile-de-France a finalement été reporté au samedi 21 novembre, avec une sécurité renforcée. 

Des militaires contournent la place de la défense, mitraillette aux bras. Une atmosphère particulière entoure le marché de Noël. Pour franchir les barrières de sécurité qui cernent les allées, il faut passer un contrôle de sécurité: ouverture des sacs et des manteaux obligatoire. A l’intérieur, les allées sont vides, ou presque. Les rares promeneurs sont bien discrets.

« Allez venez gouter mesdames, c’est du canard! » clame Steven, vendeur de charcuterie. Ce jeune marchand est inquiet pour les affaires des Saveurs Catalanes, l’entreprise pour laquelle il travaille.

«C’est vide aujourd’hui et à l’ouverture samedi c’était pareil. Pour vous dire, j’ai fait à peine 40 euros aujourd’hui. ». Ce breton d’origine connait bien le marché, sur lequel il travaille depuis plus de 4 ans. L’heure du déjeuner passée, Steven sait que le chiffre de sa journée sera mauvais.

Cela fait neuf ans que les stands de son entreprise sont installés au marché de Noël de la Défense, et cette année, c’est particulier. Les clients manquent à l’appel, la faute au climat de méfiance en France ces derniers jours.

En face de Steven, « Juanito Banana » tient un stand de plaids et de décoration. Le client est content d’y entrer, poussé par le froid hivernal. Juanito est vêtu d’un peignoir et a la « tchatche » facile. Ce saisonnier est aussi inquiet pour les affaires. Il tient à peu près le même discours que celui de Steven: le marché est vide.

Relativiser pour se rassurer

Pour entrer dans la deuxième et la plus grand partie du marché, il faut passer un autre contrôle de sécurité. Une fois cette étape franchie, le visiteur tombe sur un grand chalet entouré de sapins et de décorations .

« L’installation des stands devait débuter dimanche 15 novembre », dit Pierrette, vendeuse dans le chalet. Finalement, la mise en place a commencé mercredi 18, le temps que les autorités mettent en place le nouveau système de sécurité. « Nous ne serons pas rémunérées pour la période de dimanche à mardi. ».Pierrette et Sonia, sa collègue, ne sont pourtant pas en colère: « ce n’est pas de leur faute! », disent-elles.

Malgré le climat morose, Pierrette est contente de venir travailler. « Ici, c’est vraiment la magie de Noël, c’est cocooning ». Dans le chalet, on ne vend que des décorations de Noël. Ici aussi, le client est rare. «Mais c’est parce qu’il est encore tôt, les gens ne sont pas encore bercés par la magie de Noël pour le moment. En général, les clients commencent à réaliser en décembre. Les autres commerçants ont la mémoire courte! ».Quand les autres commerçants s’affolent, Pierrette rappelle donc que tous les ans, c’est la même chose et que le marché a toujours du mal à débuter. « Mais je pense que ça va venir, les gens oublieront peu à peu cette période difficile ». 

Le marché de Noël de la Défense se tient tous les jours jusqu’au 27 décembre de 11h à 20h30, le samedi à partir de 10h, sur le parvis de la Défense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *