Alors, vous avez le MoJo ?

Ordinateur sur les genoux, l’appareil photo à la main, caméra vissée à l’oeil, le MoJo vit et travaille souvent dans sa voiture en envoyant plusieurs fois par jour ses éléments, ensuite publiés sur le site web du journal pour lequel il travaille. Tel est le job de Chuck Myron,  un journaliste mobile (MoJo)  pour le Fort Myers New Press. Dans un article du Washington Post de 2007 on nous explique cette nouvelle façon de travailler dans le journalisme. Ce journaliste de l’high tech  ne dispose donc pas de bureau, « sa voiture est sa salle de presse ».

1133672-1454570

Mais avec l’avènement des smartphones, les choses ont bien changé pour les MoJo. 

En effet les 27 et 28 Mars 2015 se tenait à Dublin la MoJoCon une conférence mondiale dédiée aux MoJo, un évènement réunissant tous ces nouveaux journalistes de l’high tech avec à leur tête Glen Mulcahy, journaliste à la RTE, chaîne de TV irlandaise.

Pour eux l’Iphone est  un nouveau moyen de filmer,  et voient en leur smartphone un véritable outil de reportages vidéos. Le point fort de son utilisation réside dans la diversité de ses fonctions: on peut filmer de plusieurs façons différentes, qu’on ne retrouve pas sur une caméra notamment avec l’apport des applications comme les timelapses par exemple.

Dans son article intitulé Comment débuter avec le journalisme mobile, le site web anglophone Journalist.co.uk nous explique les différentes techniques pour réussir à filmer avec un smartphone,  et d’aborder ce choix de travail.  On y trouve le kit spécialement conçu pour le MoJo, et les applications à utiliser pour réussir.

screen-shot-2014-07-11-at-18-09-40

 

En ce qui concerne la France, la tendance se fait doucement mais sûrement. Seul Reuters, en 2009 avait suivi le mouvement, contrairement à l’AFP son principal concurrent,  qui restait sceptique. « Nous ne sommes pas encore totalement transformés en  « one man band », mais on va certainement s’en rapprocher », constatait Patrice Collen, Directeur de l’information de l’AFP.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *