L’Amour selon Yann Moix

«Dès qu’une femme aime un homme, elle fabrique un infidèle».

Tels sont les paroles d’un Yann Moix expansif, n’ayant qu’une seule volonté, raconter à ses lecteurs un amour destructeur. Un amour qu’on a tous connu et qui nous a tous déjà fait du mal. Cette lettre d’amour, d’un jeune homme de vingt-sept ans à une femme qu’il crut aimer quand bien sûr il n’aimait que lui, résulte d’un manque d’attachement afin de laisser court aux pulsions, aux frustrations et aux craintes que seul un être humain peut ressentir. L’auteur se met à nu et dévoile ses cicatrices que lui a infliger l’être aimer.
Au fil de ces 140 pages, on ne sait ou se positionner.

Ce livre brillant, cruel pour les femmes, narre l’autoportrait d’un salaud. Malgré la haine, malgré la pudeur et malgré les blessures, l’unique question existentielle persiste: comment fait-on pour pouvoir aimer pleinement?

C’est ce que tentera de déchiffrer Yann Moix à travers un style burlesque mais honnête. Le point de vue littéraire quant à lui est à la fois beau et puissant, on se laisse facilement submerger par ce livre car on se retrouve fatalement à la place du jeune personnage, dévoilant ainsi l’aspect principal du livre. Un aspect profondément triste qui se cache derrière un style littéraire méticuleusement travailler.

Pour aimer une simple lettre d’amour, il faudra d’abord commencer par aimer Yann Moix mais indéniablement le talent est au rendez-vous.

Une Simple lettre d’amour, de Yann Moix. Grasset, 143p.. 12,90 €

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *