Valls : un discours conciliant et des soutiens inflexibles !

 Lundi 5 décembre le premier ministre Manuel Valls était attendu à dix-huit heures trente dans sa ville de cœur. Celle de sa famille, celle de ses enfants là où il s’est marié : Evry.  Après avoir été député Maire de l’Essonne pendants presque onze ans, c’est ici qu’il a décider d’y annoncer sa candidature à la présidentielle 2017.

« Faire gagner tout ce qui nous rassemble », voici le slogan, les mots d’ordre de Valls derrière lesquels il a choisi de se ranger. L’ex premier ministre remplacé par Bernard Cazeneuve dès ce matin, a annoncé promptement sa candidature à la présidence de la République. « J’ai cette force en moi, cette volonté de servir mon pays » a affirmé Valls qui souhaite tout donner pour la France.

Affilier au médiocre bilan de François Hollande. Valls à toute de même tenue à remercier le chef de l’Etat « je veux lui dire ma très grande fierté d’avoir assumé à ses côtés ces responsabilités immenses ». Celui qui souhaite donner cinq ans de plus à la gauche « veut une France indépendante et inflexible sur ses valeurs ».

Après une mise en garde contre l’extrême droite, qu’il qualifie de « recule » pour la France. Valls fait son mea culpa face aux différentes controverses qu’à afficher la gauche ses derniers mois. Il invite les Français à se rassembler, à travailler et à faire des efforts ensemble pour la France. Les Français sont donc conviés à se rassembler, pour voter en janvier prochains lors des primaires de la gauche. Valls affrontera sept autres candidats tel qu’Arnaud Montebourg et Benoit Hamon.

Déjà candidat à la primaire de 2011, Valls n’avait pas eu la côte de popularité puisqu’il était arrivé avec un score de 5,6%. Cinq ans après le candidat à t-il encore toutes ses chances ? Les quelques pro Valls invité en sont certains. « Il a toujours assuré ses engagements jusqu’à maintenant. Je crois en lui et je compte sur lui » assure Geneviève 48 ans. Soulai 43 ans, anciens militant de Valls avant son arriver au gouvernement, pense que Valls peut gagner. « Regardez Trump et Fillon ont bien réussie ! Tout est possible. » atteste-il.

Interview à venir…


Article : Camille Carrara

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *